Tuesday, March 14, 2006

sur la pointe des pieds ...



Il n' y a plus rien qui reste

entre mes dix doigts

Une ombre qui s'éfface
Au centre
Un bruit de pas

Il faut étouffer la voix qui monte trop
Celle qui gémissait et ne mourait pas
Celle qui allait plus vite
c'est vous qui arrêtiez ce magnifique élan
l'espoir est mon orgeuil
qui passait dans le vent

les feuilles sont tombées
pendant que les oiseaux comptaient
les gouttes d'eau
Les lampes s'éteignaient derrière les rideaux
Il ne faut pas aller trop vite
Crainte de tout casser en faisant trop de bruit

Auteur inconnu !

Que reste t-il quand il ne reste rien, sinon le poème qui nait du dénuement même ?

8 Comments:

Blogger laila said...

saliti le chips c'est normale que :

"Il n' y a plus rien qui reste
entre mes dix doigts"

j'ai trop aimé le passage:

"les feuilles sont tombées
pendant que les oiseaux comptaient
les gouttes d'eau"

nti arwa3 mchicha fi l'3alam, merci pour tes comments, j'apprends de tas de chose de toi, ach khbar le french kiss

March 15, 2006 9:23 AM  
Blogger mouna said...

Laila ;)

Bien vu pour le chips hi hi hi ..
ana matanthnna htta tantthn l paquet kamel ;)

j'ai choisi cette image pour illustrer le pouvoir du vent mais aussi sa délicatesse ! en supposant que c'est lui qui as mis ce paquet dans cet endroit ;)
le vent me fascine tant !
notre fragilité qui est mise à toute épreuve qui est soumise à tous les courants "d'air", celle qui nous dénude et nous destabilise tant mais qui nous fortifie par la suite ...

j'ai trouvé ce poème sur un bout de papier, je l'ai copié de je ne sais où sans mettre le nom de l'auteur !
il m'a plu et je l'ai posté.

PS: le french kiss .. euh .. c'est toi qui devrait me l'expliquer ma chère ;)

gros bizes ...

March 15, 2006 2:36 PM  
Blogger laila said...

pour le chips, ana je ne l'aime pas, khassni btata kamla mchi btata wra9

pour le vent, tout à fait d'accord

pour le nom de l'auteur, on le cherchera par la suite t'en fais pas, oula diri ton nom, ça marchera avec..

pour le french kiss, tantla9ao et je t'explique.. ;)

gros biz, moroccan kiss mn jouj jihat ;)
amuse toi bien o lah i3aonk 3la tamara, rani 3arfa li kain
bonne nuit ma belle

March 15, 2006 4:17 PM  
Blogger mouna said...

Laila : ana w chips ounti ou lbtatta awla rfissa yak ;)
merci alalla lhla ykhttik !
Tssbhi 3la khir ...

March 15, 2006 9:36 PM  
Anonymous Kahina said...

Que reste t-il quand il ne reste plus rien..

Peut-être les mots d'un temps qui passe et des voix lointaines dont lesquelles l'humain se résume en une note de musique triste et rarement gaie!
Le souvenir de quelque chose qui nous ressemble…

Biz ma grande

March 17, 2006 11:31 PM  
Anonymous Mchicha said...

Que reste t-il quand il ne reste plus rien ?!

il ne reste plus rien !
et puis .. hmmmmmmmmm

on ressens de nouvelles émotions,
on imagine et rêve de nouveaux lieux,
on palpe autres choses,
on entends d'autres voix,
on hume d'autres senteurs,

on revit ...

Tu m'a manqué belle guérrière ;)
je t'embrasse ...

March 18, 2006 7:38 PM  
Anonymous hoyam said...

Que reste t-il quand il ne reste plus rien?
Eh bien, il nous reste le souvenir d'un sentiment fort que ce soit de la joie, de la haine, de l'angoisse de la peur.. Il nous reste le souvenir d'un regard, d'un sourire, d'un amour perdu, d'une flamme qui s'est éteinte alors que le coeur commençait seulement à se réchauffer.. Il nous reste le souvenir d'un lieu qui nous a contenu un jour où l'on était en paix, en quiétude et qu'on a dû quitter..Il nous reste l'image de l'être qu'on a été et qu'on nourrit encore de tous ces souvenirs doux ou amers.. il nous reste encore l'espoir de tous les retrouver un jour...

March 19, 2006 10:41 AM  
Anonymous Mchicha said...

Hoyam ;)
l'espoir .... hmmmmmmmmmmmmmmm
je ne dirais pas un mot,
je me contenterais de te faire un gros gros calin bien chaud ;)

March 19, 2006 7:58 PM  

Post a Comment

<< Home